Formation et première vie professionnelle

Une double formation à l’Ecole Normale Supérieure et au Celsa (1984-1991)

Après une première khâgne au lycée Pasteur (admissible) et une seconde khâgne au lycée Henri IV, je suis reçue en 1987 à  l’Ecole Normale Supérieure en option philosophie. Mon mémoire de maîtrise porte sur « L’éthique de la communication chez Habermas » et mon mémoire de DEA sur « L’évolution des représentations du monde dans la philosophie et l’art moderne ».

Après une année passée entre les cours de Normale Sup et ceux de la fac, je passe le concours du Celsa en 1988 afin d’y suivre en parallèle le cursus de magistère de communication.

Une première expérience professionnelle au sein du service public (1991-1999) : Ministère de l’Education nationale et Musée d’Orsay

A l’issue de mon cursus à l’ENS et au Celsa, j’ai intégré la mission à l’audiovisuel du Ministère de l’Education nationale dans le cadre de la préfiguration d’une chaîne éducative nationale, où durant deux ans j’ai pu me familiariser avec le fonctionnement et les rouages d’une administration complexe et très structurée.

Au bout de ces deux années, j’ai été recrutée par le Musée d’Orsay où j’ai exercé durant six années diverses fonctions, tout d’abord au sein du service culturel puis dans celui de la presse et communication : activités pédagogiques dans un premier temps (programmation des visites pour adultes et activités destinées aux publics handicapés) puis relations presse des activités culturelles (festivals de cinéma muet, conférences).

 

Le passage au privé (1999-2005) : les éditions Taschen

Lorsque l’opportunité de disposer d’une plus grande autonomie et de découvrir le secteur de l’édition s’est présenté, j’ai intégré les éditions Taschen afin d’y créer le service de presse en France, et plus tard en Espagne.

Je suis restée six années responsable des relations presse françaises chez Taschen, dont les trois dernières en free lance.

La création de l’Agence Gaëlle Cueff (depuis 2002) : une quarantaine de clients

En 2002 les éditions Taschen ont accepté une évolution de notre collaboration vers le free lance, et j’ai ainsi pu mener à bien mon projet de créer ma propre structure et de diversifier mes collaborations.

Depuis cette création j’ai collaboré avec une quarantaine d’institutions, éditeurs et acteurs du marché de l’art (salon, musée, syndicat professionnel, maisons de vente, éditeurs, institutions culturelles, artistes, galeries, entreprises, restaurant…) relevant de secteurs variés (art, photographie, architecture, arts premiers, manuscrits anciens, gastronomie…) dont le détail est présenté au chapitre références.